Qu'est-ce qu'un bisse ?

 

Le terme de bisse (Wasserleite, Rüs, Suone, raye, meunière) recouvre toute installation d’amenée d’eau d’irrigation avec ses équipements, exploitée sous forme communautaire, de la prise d’eau dans la rivière jusqu’à l’exutoire, à savoir les installations construites par la main de l’homme et servant au transport de l’eau, inclus la prise d’eau, les dessableurs, les installations de stockage, les canaux de transport, les répartiteurs, ainsi que les canaux de décharge servant au réacheminement de l’eau dans le réseau hydrographique. Ne sont pas compris les réseaux de distribution exploités par les privés.

 

(Définition tirée des statuts de l’Association des Bisses du Valais)

 

Plus généralement, les bisses sont insérés dans un système d’irrigation souvent complexe, incluant à la fois des composantes hydrologiques naturelles (rivières à régime glaciaire, nival, voire pluvial ; lacs permettant le stockage temporaire de l’eau, réseau hydrographique aval permettant de récupérer les eaux non utilisées), des aménagements hydrauliques divers (canaux creusés à flanc de coteau ou dans la roche, canaux suspendus à des parois rocheuses, canaux métalliques ou en bois sur pilotis pour traverser des glissements de terrain, conduites souterraines, prises d’eau, écluses, installations de dessablage, canaux secondaires et tertiaires de dérivation, installations d’arrosage par aspersion, voire par goutte à goutte, étangs et réservoirs de stockage, canaux de décharge), ainsi que les surfaces à irriguer.